Le rugby sur un Plateau

Bientôt le staff. Et la suite…?

La pratique des sports collectifs est une chance pour nos jeunes : le sport lui-même et l’amateurisme qui l’accompagne, pratiquants et dirigeants. On ne va pas ici détailler ce qu’il peut leur apporter personnellement et socialement, ce n’est pas notre propos. On a beaucoup dit récemment ce qu’un club de rugby professionnel doit à un club amateur, le BOPB au BO Omnisports. L’inverse est aussi vrai : l’association d’amateurs doit une large partie de son succès au rayonnement du club d’élite. Leurs chemins sont parallèles.

4 avril 2019 – Pro D2
AB – BOPB
Sud-Ouest – ©Jean-Daniel Chopin

Le rugby à Biarritz a traversé une crise en même temps que le rugby à XV français en traverse de bien plus grandes encore : crises sportives, crises de gouvernance, crises de leurs systèmes économiques. Et nos équipes, locale comme nationale, ne seront à la hauteur des compétitions qu’à la condition que leurs dirigeants respectifs répondent à quelques questions. Par exemple, quelle est votre ambition pour l’équipe que vous emmenez ? Sur quel raisonnement économique et sportif vous basez-vous pour juger que demain, le retour sur votre investissement sera digne des efforts que vous consentez aujourd’hui ?

On s’est focalisé sur l’immobilier. Est-on sûr que le Plateau d’Aguilera soit un enjeu si considérable pour Gavekal ? A-t-on bien étudié ce que peuvent représenter quatre petits immeubles à Biarritz quand la société de Monsieur Gave navigue entre les gratte-ciel de Hong-Kong ? Une équipe de rugby à XV aujourd’hui en France, est-elle un investissement rentable ? Quand a-t-on vu les comptes du BOPB équilibrés sans un apport important de son principal sponsor ou actionnaire ? On peut considérer qu’une partie de la réponse tient dans la surface commerciale nouvelle qui sera créée sur le plateau et le centre de formation. Mais je doute qu’ils soient de réels enjeux.

Dès lors, si le retour sur investissement n’est ni dans l’immobilier ni dans l’équipe actuelle, qu’est-ce qui pousse Messieurs Gave et Aldigé à s’intéresser au BO et à Aguilera ? Une montée en Top 14 ? Certes. Encore faut-il consolider l’actuelle position en Pro D2, puis monter et tenir en Top 14. Car le tout n’est pas d’y accéder, encore faut-il y briller pour que l’investissement ne se transforme pas en gouffre. Et la montée de l’Aviron ne facilitera pas l’aventure.

4 avril 2019 – GFI HKFC 10s
Mourant Fiji Army – Biarritz Gavekal
Capture Youtube

Les élus de Biarritz ont-ils la réponse à la seule question qui vaille : quel est votre projet ?

Sans aucun doute les dirigeants du BO ont-ils la réponse. Je tiens le pari que les amateurs de beau jeu que nous sommes pourraient en être comblés, les supporters satisfaits et les élus prêts à en faciliter l’exécution pour le plaisir de tous et, enfin ! au bénéfice de la collectivité.
Qu’attendent-ils pour la rendre publique ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s