L’indignité

« Ils n’ont quand même construit ni Auschwitz ni Buchenwald »
Tout part d’une prétendue maladresse de langage et aboutit à une main courante déposée contre un homme qui eut l’honneur de s’élever en termes choisis et mesurés contre de tels propos. Une main courante est un acte initial qui peut amener l’ouverture d’une procédure pénale. Détail de l’histoire, cet homme est juif. Brillant universitaire, il est Monsieur Maurice Goldring. Ses parents émigrèrent de Pologne laissant derrière eux une famille qu’ils ne revirent jamais. Cela seul justifierait qu’il soit outragé, mais tout être doué de raison est outragé. Cela explique son émotion et qu’il ait pris la plume pour la traduire en un pertinent parallèle : « ils n’ont quand même pas imposé le triangle rose aux homos ». Chacun à Biarritz comprend à qui et à quoi il faisait allusion. Et l’on ose déposer une main courante contre lui après l’énormité qu’on a proférée ?

« Ils n’ont quand même construit ni Auschwitz ni Buchenwald »
Tentons un peu d’histoire, cela semble nécessaire. Et redonnons aux mots leur sens exact. Le régime nazi ne fut pas le premier à bâtir des camps de concentration. En revanche, il fut l’inventeur des camps d’extermination. Dont Auschwitz. Ces camps furent construits par les prisonniers juifs eux-mêmes. Le camp d’Auschwitz fut un camp d’extermination construit des mains mêmes de ceux qui allaient y périr dans les conditions que l’on sait. Des juifs bâtirent de leurs mains les chambres à gaz où ils allaient bientôt suffoquer ; des juifs bâtirent de leurs mains les fours crématoires où leurs pauvres corps décharnés finiraient en cendres. Qui peut imaginer que l’un d’eux fût dupe du labeur monstrueux qui leur était imposé ? Comment imaginer la souffrance de ces êtres qui construisirent de leurs propres mains leur propre agonie, leur propre anéantissement et celui, espéré, de tout leur peuple ? Des juifs construisirent le camp d’Auschwitz. On les força à forger l’enfer de leurs propres mains.

« Ils n’ont quand même construit ni Auschwitz ni Buchenwald »
Tentons un peu d’exploration. Tentons de dénouer les torsions de l’esprit humain qui amènent une telle assertion. On parle de sport ! Comment ? Pourquoi ? Quelle rupture de raisonnement peut amener pareille analogie ? Dans quel esprit perdu « Aguilera » peut-il appeler « Auschwitz » ? Enfin, quoi ! Ces années de sang ont façonné l’Histoire occidentale des quatre-vingts dernières années. Le monde contemporain s’est bâti en partie en miroir de ces camps. Certains l’ignorent encore ? La banalisation rampante du langage et l’affaiblissement du sens amènent inéluctablement cet affadissement de la pensée. Cette impuissance traduit une double et coupable ignorance : ignorance du crime et ignorance de l’Histoire. L’ignorance : ce crime contre l’intelligence.

« Ils n’ont quand même construit ni Auschwitz ni Buchenwald »
Tentons un peu de politique. Cette ignorance de ce qu’est le monde, de ce que les hommes vivent, de ce qu’est notre société ; cette vacuité de la réflexion sur la société occidentale de notre temps ; pour finir, qu’on gaspille son temps en futilité comme se déplacer au commissariat de police pour se plaindre d’un homme honorable plutôt que se préparer à protéger ses concitoyens, ses frères, ses enfants, cette vanité interdit de prétendre à la responsabilité des affaires publiques.

3 commentaires sur “L’indignité

  1. Bravo, Jacques pour cette plume et ce style qu’on aime tant, mais bravo surtout pour exprimer de cette manière une si juste indignation.
    Christiane

    J'aime

    1. Cher Monsieur,
      Merci pour cette brillante et malgré tout réconfortante analyse de la situation politique à Biarritz, en regrettant qu’aucun des candidats ne vous manifeste leur soutien… Biarritz a toujours été une ville sans extrêmes, et je regrette le silence assourdissant qui enveloppe les déclarations nauséabondes d’une candidate à la mairie ou celles d’un autre candidat qui n’accepterait comme candidats que des Biarrots de pure souche ( de pure race??)
      Mesdames et Messieurs les candidats, reveillez-vous!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s