Jeu du deuxième week-end de confinement – Les solutions

La semaine dernière, je proposai un jeu sur Facebook. Cette fin de semaine, je me dis que ça pourra en amuser d’autres car il nous faut bien passer le temps, n’est-ce pas ?
Je vous propose des évocations, des références, des arguments détournés qui vous feront penser à une œuvre et/ou à un auteur.
Je laisse en vert les indices d’hier et je mets en rouge les solutions

Littérature et grands textes

1 – Un mari, sa femme et l’amant de celle-ci sont confinés. Des quiproquos en perspective. Ce n’est pas Guitry Quasiment l’œuvre complet de Feydeau
2 – Confiné chez l’évêque, Monseigneur Bienvenu, il sort sans attestation et est contrôlé par les gendarmes. Heureusement le prélat lui donne sa deuxième attestation dérogatoire. Cet épisode détermine le reste de son existence Jean Valjean au début des Misérables de Victor Hugo
3 – Il décrit sur 40 pages (40 pages d’UNE description : y’en a qu’un !) l’histoire de la fabrication du canapé sur lequel son héros est assis pendant les 6 semaines du confinement Balzac
4 – Longtemps je me suis confiné de bonne heure. Ça, c’est cadeau – Incipit de Du Côté de chez Swan de Proust
5 – Deux hommes attendent la fin du confinement qui n’arrivera jamais. Chef d’œuvre de l’absurde En attendant Godot de Beckett
6 – Il raconte avec précision le quotidien d’un ouvrier d’Amazon contraint de travailler. Constante de son œuvre romanesque Zola
7 – Confinés dans un hôtel vénitien, ils sont tous malades du covid-19. Une idylle se noue. Avec Visconti ? La Mort à Venise de Thomas Mann
8 – Les rêveries du promeneur solitaire pendant moins d’une heure autour de son pâté de maison, attestation dérogatoire en poche. Autre cadeau Jean-Jacques Rousseau
9 – Dans son confinement elle va écrire encore plus de lettres à sa fille. Tout est ditMadame de Sévigné
10 – Confiné il se demande bien comment il va pouvoir clouer le bec à son meilleur ennemi du 8 et, ivre de vengeance, tombe dans le fanatisme. Encore cadeau Voltaire
11 – Dépourvu d’attestation dérogatoire et de scrupules, il tue une vieille femme qui en vend à prix prohibitifs. Trop petit pour l’habit qu’il se présume, il finira mal Raskolnikov de Crime et Châtiment de Dostoïevski
12 – Atteint de covid-19, il souffre d’autoanosmie et, a contrario, d’allohyperosmie. Il part se confiner 7 ans dans une grotte. Je me suis amusé à ces néologismes capillotractés mais la durée du confinement ne trompe pas Le Parfum de Patrick Süskind
13 – Raconte l’ennui d’une jeune femme confinée avec son mari. Mais heureusement elle peut se suicider car la pharmacie, commerce de première nécessité, est restée ouverte. Oh, mais ! Il aura la croix ! Madame Bovary de Gustave Flaubert
14 – Paris infecté, Paris confiné, Paris déserté, mais Paris décoronaviré. À nouveau cadeau Général De Gaulle
15 – Arrivé d’Italie, il refuse de juger un homme qui malgré le confinement a partagé quelques tapas avec un verre de vin, un jeudi soir aux halles avec ses potes. Il le livre aux autorités locales et court se laver les mains au gel hydroalcoolique. C’est l’époque qui veut ça – Le procurateur Ponce Pilate dans l’Evangile de Matthieu

Musique, opéra

16 – Mort et Confinement. Tod und Beschänkung Mort et Transfiguration de Richard Strauss
17 – Confiné, il reçoit de sa maîtresse une fleur jetée par la fenêtre. Transi d’amour, il la suit sans attestation dérogatoire, ce qui causera sa perte. Cadeau. D’après une nouvelle de Mérimée Don José dans Carmen de Bizet
18 – Elle se déguise en infirmier pour parvenir à son mari confiné autoritairement dans un sanatorium. Elle parviendra à le faire libérer et à le faire rentrer chez eux Leonor dans Fidelio de Beethoven
19 – Ayant bu de la Chloroquine par erreur, il devient fou d’amour pour une jeune femme promise à un autre. D’après Gottfried von Strasburg Tristan et Isolde de Wagner
20 – Dans Rome confinée, son amant est arrêté par la police. Elle tente d’obtenir une autorisation dérogatoire du chef de la police. Hélas c’est un faux. Désespérée, elle saute… Floria est le prénom de cette cantatrice Tosca de Puccini
21 – Elle pleure ½ heure au téléphone pour obtenir, en vain, une attestation dérogatoire de son amant. Sur un texte de Jean CocteauLa Voix humaine de Francis Poulenc
22 – Sa fille est sortie conter fleurette au duc de cette ville de Lombardie prise par le covid-19. Il fera tout pour la confiner chez eux. Cette ville est Mantoue Rigoletto de Verdi
23 – Munie de l’attestation dérogatoire, la jeune fille part se dégourdir les jambes à moins d’1 km de chez elle. Elle croise un chevalier qui veut la séduire. Heureusement, ses camarades, bravant le confinement, viennent à son secours puis pique-niquent sur l’herbe. Le chevalier, effrayé d’être contaminé par le covid-19, s’enfuit. Bon, là, je me suis amusé : œuvre du XIIIe siècle Le Jeu de Robin et Marion d’Adam de la Halle
24 – Il se moque de toutes les conventions et refuse le confinement. Le commandeur de la police le condamne au bûcher. D’après Molière Don Giovanni de Mozart
25 – Il succombe au brutal coup de marteau du covid-19. Sa femme qui était restée confinée et semble ne pas l’avoir reconnu, jette son corps dans la cuve. Mini opéra du XXe siècle, livret de Jean Cocteau, se déroulant dans un bistrot sur un port. Pour ceux qui ont de la mémoire, je l’avais fait jouer à la Grillerie de Sardines de Saint-Jean-De-Luz et au Restaurant Le Poisson à Voile au port de Brise-Lames à AngletLe pauvre Matelot de Darius Milhaud
26 – Médecin marseillais convaincu d’avoir trouvé le remède universel au covid-19, mais déçu ne pas parvenir à se faire entendre, il vend son labo à ces diables de capitalistes et tombe amoureux d’une jeunette. D’après Goethe. Plusieurs compositeurs en font leur héros – ici, au choix, La Damnation de Faust de Berlioz, les Scènes de Faust de Schumann et surtout Faust de Gounod
27 – Ayant trop peur du covid-19, il arrête tout, se confine définitivement et se consacre à la cuisine. Un très très bon steak ! Rossini
28 – Le covid-19 a frappé les trois coups. Les sages s’initient et se confinent. Le jour triomphera de la nuit. Les symboles sont là La Flûte enchantée de Mozart
29 – Confiné plus de 15 heures pour un direct du Met, je me réveille en sursaut : l’Adour déborde et le ciel est en feu. 15 heures ! Une seule série d’opéras dure autant de temps et, surtout, finit dans une telle apocalypse Das Ring des Nibelungen, série de 4 opéras ou Tétralogie, de Wagner
30 – Avant d’être confinés, ceux du 1 vont au bal. Des quiproquos en perspective. Ce n’est pas Offenbach – La Fledermaus ou La Chauve-souris (j’ai rien trouvé avec le pangolin) de Johann Strauss

Gustave Courbet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s