Ascension, orgue et… Bach

Pour aujourd’hui, jour de l’Ascension, j’ai lancé le défi à Laurent Riboulet de Sabrac de jouer le Prélude et Fugue en majeur BWV 532 de Bach à l’office du jour.


Laurent est l’organiste titulaire des orgues de Biarritz et un ami. Je m’amuse, depuis que les offices sont retransmis sur Facebook live, à lui lancer des défis : le dimanche 3 mai, par exemple, jour de la saint Jacques et saint Philippe, je lui avais soumis l’idée d’oser des variations sur Frère Jacques. Ce qu’il fit, et très intelligemment, c’est-à-dire sans se départir de son devoir de coller à la liturgie ni au style qui convient à un office : pas question de transformer cela en plaisanterie. C’est tout l’art de l’improvisateur d’amener un thème à devenir ce qu’il souhaite et non l’inverse, d’en être prisonnier.

Ce prélude en majeur commence par une série de gammes de montantes, ce qui, pour l’Ascension, correspond bien au symbolisme cher à Bach. C’est cela qui m’a fait y penser.
Alors, en râlant, comme d’habitude, Laurent a dit oui, mais pour la fin des vêpres qu’il clôture généralement par un moment musical, ce dont il n’a pas le temps à la fin de la messe (je ne connais pas l’horaire des vêpres du jour. Si quelqu’un pouvait nous renseigner… Merci – Ah : on me dit 17 h 30).
En râlant encore, à ma réflexion « il n’est pas difficile », il a répondu, outré, « mais justement si ! on entend TOUT ! » Il a raison : pas le droit à la moindre erreur dans ce genre de pièce finement ciselée.
Bon, il ne jouera pas la fugue : « trop long » m’a-t-il dit (mais quel râleur !). J’adore ce sujet de fugue ❤ Et l’ensemble de la pièce, donc. Son calme, sa délicatesse, sa finesse et sa sérénité. Dommage.

Les gammes de Ré majeur montantes
La coda du Prélude

Mais Bach vient rompre cette paisible harmonie par un soudain, presque violent accord de 7e diminuée (le premier rouge) : on le repère facilement et on entend bien la rupture dans le déroulement du prélude ; s’ensuit une série d’accords de 7e diminuées ou de dominante sous divers états, qui génèrent une succession de tension(rouge)-respiration(vert) tout au long de la coda (Adagio), jusqu’à la conclusion, d’une écriture assez verticale (en accords), et un repos avant l’attaque de la fugue dont le sujet (le thème) contraste immédiatement par une écriture au contraire très horizontale.

Le début de la Fugue


Ce que j’explique-là est compréhensible de tous car c’est écrit avant d’être entendu (pour nous, pas pour Bach évidemment, qui entend avant d’écrire). Même si l’on ne connaît pas la musique, c’est visible sur le texte.


J’aime raconter cette anecdote entendue sur France-Musique il y a bien longtemps. Un célèbre organiste y était interviewé. Vers la fin, l’intervieweur lui pose cette question un peu sotte :
– « Quel est votre compositeur préféré ? » 
Ce à quoi, ledit organiste répond immédiatement
– « Mozart »
– « Comment ? » reprend le journaliste, « pour vous, organiste, votre compositeur préféré n’est pas Bach ? »
– « Ah, non ! Bach, c’est le seul ! »
J’aime. Et ne suis pas loin de penser comme lui.

J’ai trouvé sur Youtube cette interprétation qui me convient à merveille, de cette organiste que je ne connais absolument pas, Monica Czauscz. J’aime aussi ses doigts et la délicatesse de son toucher du clavier. Elle joue l’orgue de l’église du Christ Roi de Houston. Église luthérienne : Bach chez lui.

Un commentaire sur “Ascension, orgue et… Bach

  1. Mon cher Jacques, j’apprécie toujours tes articles, partaitement composés et rédigés. Ton idée d’interprétation par cette organiste s’intègre très bien à l’article. Tu es sur la bonne ligne. Avec mon amitié sincère. P. G.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s