Blanco loupe sa rentrée

Réaction à l’interview de Serge Blanco par Pierre Sabathié dans Sud-Ouest Pays basque de ce vendredi 1e octobre, pages 16 & 17

On attendait une réaction de Serge Blanco aux événements qui secouent la vie du rugby biarrot. Celui que l’on a adoré voir jouer, jusqu’à cette infortunée finale perdue contre Toulon en 1992, où on le vit lever les bras dans un geste de réalisme fataliste « c’est fini », au Parc des Princes, s’exprime dans le quotidien Sud-Ouest de ce matin.

On attendait une position de sage, en retenue, avec de la hauteur de vue, peut-être ouvrant des solutions, lui qui a tant œuvré pour notre club et l’équipe de France qui n’eut jamais plus grand n°15. On est bien déçu. Son intervention n’apporte rien qu’une voix de plus dans le concert des sous-entendus, des vindictes et des condamnations.

« La délocalisation n’est que la conséquence. Ce serait dommage d’en arriver là ».
Comment ? Comment, lui, ne dit-il pas que c’est tout simplement inconcevable ? Que le Biarritz Olympique basé ailleurs qu’à Biarritz-Aguilera est inimaginable ? Que le BO, avec son histoire tranquille, glorieuse ou triste selon les périodes est congénitalement lié à cette ville, ses habitants et ses supporters ? Comment, lui, ne comprend-il pas que même des Biarrots qui ne sont jamais venus au stade tiennent à leur club qu’ils ont soutenu, y compris de leur fauteuil-télé ? Comment peut-il admettre cela comme possible ?

« La logique pour les propriétaires du club est de se questionner sur une éventuelle délocalisation afin de ne pas laisser mourir à petit feu le BOPB ».
Comment ? Logique d’imaginer partir avec club et équipe ? Pour éviter de le laisser mourir à petit feu, il vaudrait mieux l’assassiner d’un coup et tout de suite ? Mais que représente le BO pour lui, pour qu’il imagine sa vie ailleurs qu’à Biarritz ? On sait bien qu’il l’a aimé, son club, et qu’il l’aime encore.

« Quelques récents indices laissent à penser que la Ville de Biarritz ne souhaite plus être partenaire du BOPB ». Pardon ? Lesquels ? Monsieur Blanco n’a pas entendu les déclarations officielles de Madame le Maire de Biarritz ? C’est du procès d’intention que de dire cela. Ou il sait des choses qu’il mime ne pas savoir. Dans ce cas, il faut parler. Mais pas, par des insinuations, jeter de l’huile sur le feu. 

On ne va pas reprendre toutes les phrases plus choquantes les unes que les autres. Car elles le sont toutes : « Comment imaginer un centre de formation qui ne serait pas adossé à un club professionnel ? ». Ah ? Il imagine donc la fin du BO ?
Et la mauvaise manière faite aux Galactiques : « réapparu ? (…) Il faut d’abord paraître ».
Enfin, les quelques phrases au sujet du rugby amateur sont tellement absconses, bourrées de sous-entendus jusqu’à parler d’ « incompatibilité irréversible » entre ces mêmes Galactiques et les propriétaires du BOPB : quelle conclusion définitive et définitivement pessimiste ! Ils viennent d’arriver, laissez-leur le temps et aidez-les au lieu de tirer sur l’ambulance.

On sait ce que l’on fait en écrivant ces lignes. On risque gros car on s’attaque à un symbole sacré de Biarritz. Il a déjà une tribune à son nom et même un rond-point, celui du trompe l’œil d’Héliante (son vrai nom est le Rond-Point Lichtenberger). On ne renie en rien l’admiration qu’on lui porte. Il a été le BO, il l’a porté, tout comme le fit le grand, l’immense président Marcel Martin. Aujourd’hui, Monsieur Blanco ne doit pas entrer dans l’arène par le petit bout de la lorgnette. Il doit tenir un autre discours que celui qu’il tient dans cette interview. Au lieu de jeter de l’huile sur le feu, il doit tout faire pour aider les propriétaires du BO et la Ville à s’entendre et à garder notre club à Aguilera et nulle part ailleurs. 

Sur ce coup, il s’est loupé. La veille de la réception du Stade toulousain ! Mais bon, ça arrive à tout le monde. On attend le rattrapage. Vite. Et qu’on oublie vite cette foutue interview.

Voir aussi Retour vers le BO et BOPB : le revers de la médaille

6 commentaires sur “Blanco loupe sa rentrée

    1. Je n’ai rien vu. Il n’a pas dû passer ou être enregistré, je ne sais ? N’étant pas un geek, je ne sais trop comment faire pour être sûr qu’il passe. Normalement, le site wordpress m’en informe par mail. Et je n’ai rien reçu de vous avant ce message. Mais ce que vous me dites m’inquiète car vous n’êtes pas le premier à me poser la question.
      Recommencez ?
      Je ne censure pas. Sauf si les réactions sont insultantes ou susceptibles de contrevenir à la loi, car en ce cas, je suis aussi responsable que vous. Pour le reste, la parole et la discussion sont libres.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s